Médiation économique

La médiation économique c'est la recherche d'une conciliation entre obligation économique de résultat et obligation de sécurité de résultat juridique.

La médiation institutionnelle a eu un impact désastreux sur l'économie car elle a véhiculée l'idée selon laquelle chacun serait médiateur chez soi pour soi...les conflits d'intérêt ont fait le reste...Pourtant, 50% des fusions-acquisitions échouent dit-on en raison de l'absence d'intégration des cadres...70 % des projets d'entreprise échouent en raison des résistances au changement...et pourtant l'idée du médiateur universel poursuit sa route...

Notre association a vocation a accompagner autant les personnes physiques que les personnes morales car aider les personnes morales c'est protéger les personnes physiques.

Croissance externe et médiation

Les organisations ont deux méthodes de développement l'une fondée sur la croissance externe et l'autre sur la croissance interne mais dans les deux cas, des réorganisations structurelles, managériales culturelles s'imposent ce qui mécaniquement va avoir pour effet de créer des situations de blocage dont les effets peuvent avoir des conséquences non seulement sur la santé économique de l'entreprise mais également sur la santé physique des salariés.

Médiation et bonne gouvernance

La croissance externe c'est le développement d'une entreprise par l'acquisition des moyens de production établis et organisés par une entreprise tiers. 

La croissance externe n'est pas sans danger et doit au delà des modalités purement financières obtenir l'adhésion complète et réelle des salariés de l'entreprise acquise au risque d'un échec de l'opération pour les acquéreurs et les salariés. Les statisticiens rappellent que plus de la moitiée des fusions-acquisitions échouent en raison de l'absence de dispositifs d'intégration des ressources humaines.  

La médiation professionnelle basée sur une approche cognitive et non juridique, ce qui l'a distingue de la médiation institutionnelle, a développé des modèles accompagnatifs de prévention de régulation et de résolution entrant dans le dispositif de bonne gouvernance propre à l'acquisition des entreprises qui au delà des aspects financiers concernent avant tout des hommes et des femmes investis dans leur fonction et leur mission.  

Médiation et bonne gouvernance lors des fusions-acquisitions

Les fusions acquisitions sont de opérations économiques de prise de contrôle d'une entreprise par la réalisation d"achats ou d'échanges d'actions, titres de proprété acquis par une entreprise sur une entreprise cible. Autrement dit, c'est la prise de contrôle d'une entreprise par une autre entreprise. 

La prise de contrôle d'une entreprise ne doit pas avoir pour effet d'être un investissement à perte pour les acquéreurs dont les effets seraient également préjudiciables aux salariés. La bonne gouvernance suppose la mise en place d'un audit de fond mais qui n'est pas réalisé par un expert lequel intervient en amont lors de la phase de préparation et de négociation mais par un médiateur indépendant et formé à la médiation cognitive. La désignation d'un expert externe et à fortiori interne reviendrait à jouer avec l'existence de l'entreprise car la phase d'intégration, phase captitale ne peut pas être réalisée par un intervenant ayant été impliqué techniquement et juridiquement. 

La médiation économique a vocation à accompagner les entreprises afin que la fusion s'opére rapidement en intégrant les nouveaux cadres et employés et en les aidant à développer des ressources de créativité et d'adaptabilité à la culture de leur nouvelle entreprise.  

Les licenciements qui font suite à ces opérations sont généralement dus à un défaut de protocole d'accompagnement basée sur une relation humaine et non pas seulement sur une relation financière et juridique c'est pourquoi les médiateurs professionnels tiendront compte de la nature de l'acquisition et devront connaître les distinctions entre l'intégration de préservation, l'intégration par rationalisationet l'intégration de type symbiotique. Cette connaissance permet d'appréhender les enjeux posés par la firme et par conséquent, les enjeux techniques posés au médiateur.  

La médiation intégrative

Les opérations de fusions-acquisitions sont divisées par les experts en trois phases principales, à savoir, la phase de préparation, la phase de négociation et la phase d'intégration. Pour les médiateurs professionnels c'est cette dernière phase qui nous intéresse. La phase d'intégration elle même est distinguée selon la nature des opérations. On distingue ainsi :

- L'intégration de préservation
- L'intégration par rationalisation
- L'intégration de type symbiotique

01 72 34 72 07

Contactez-nous !

Actualités

Allo médiation Evènements

Allomédiation organise des événements afin de rendre accessible au grand public la médiation...

La jurisprudence

La jurisprudence cette source indicible du droit est plutôt une source dicible du non droit.

Infos médiation

Cette rubrique concerne les informations relatives à la médiation qu'elle soit d'origine cognitive ou juridique.

Devenir membre