Les modèles de médiation

Il existe une pluralité de modèles de médiation mais nous avons retenu au niveau national les trois modèles fondamentaux de médiation, soit en raison de leur notoriété du fait de leur enseignement au sein des Universités de droit notamment - médiation facilitative et évaluative - soit en raison de leur pertinence et de leur efficacité - médiation transformative -

Cependant, notre association s'est résolument tournée vers une intégration pratique des modèles de médiation.

De l'importance d'une typologie des médiations

Notre association opère par ailleurs, une distinction radicale non seulement entre la médiation et les modes de résolution amiable et bien que l'ouvrage excellent en terme de documentation juridique de Nathalie Fricero n'établit pas la séparation des modèles mais surtout nous opérons également une distinction également radicale entre médiation juridique et médiation cognitive. 
Cette typologie dans l'intégration pratique des modèles de médiation est à ce point fondamentale qu'elle renseigne sur la qualité du praticien car la méconnaissance de l'ensemble des modèles et surtout des critères de distinction ne l'empêcheront certes pas d'être un médiateur professionnel mais il ne pourra nullement prétendre être expert car la compréhension des distinctions est une des clés d'introduction non seulement du bon modèle de résolution mais surtout de la bonne procédure d'introduction, les stratégies de communication en étant une des conséquences directes.
Pour qui voudrait intervenir en qualité de médiateur professionnel et expert, ignorer ces connaissances théoriques et pratiques c'est ne pas être médiateur professionnel et encore moins expert, c'est être médiateur institutionnel.
Notre association opère une distinction radicale non seulement entre la médiation et les modes de résolution amiable et bien que l'ouvrage excellent en terme de documentation juridique de Nathalie Fricero n'établit pas la séparation des modèles mais surtout nous opérons également une distinction également radicale entre médiation juridique et médiation cognitive. 

Cette typologie dans l'intégration pratique des modèles de médiation est à ce point fondamentale qu'elle renseigne sur la qualité du praticien car la méconnaissance de l'ensemble des modèles et surtout des critères de distinction ne l'empêcheront certes pas d'être un médiateur professionnel mais il ne pourra nullement prétendre être expert car la compréhension des distinctions est une des clés d'introduction non seulement du bon modèle de résolution mais surtout de la bonne procédure d'introduction, les stratégies de communication en étant une des conséquences directes.

Pour toute infomation cliquer sur le lien suivant : allomédiation 01 72 37 72 07

La médiation facilitative

La médiation facilitative suppose du praticien intervenant qu'il ne soit ni expert dans la situation juridique déterminée légalement, ce qui ne l'empêche pas d'être expert en résolution des différends, ni conseil lors de l'évaluation et des propositions. Le rôle du médiateur facilitateur est conditionné par son absence d'information sur le différend et son absence de rencontre préalable avec les médiés, ce qui dans la médiation facilitative conditionne les principes d'impartialité et de neutralité.

Le modèle de Thomas Fiutak

La médiation facilitative telle que connue notamment par le modèle du cycle de médiation de Thomas Fiutak, dont le processus est enseigné dans une majorité d'établissement public, est une approche fondée sur la facilitation, à savoir une "neutralité active" du médiateur et dont l'impartialité serait conditionnée par son absence de connaissance des situations juridiques des médiés, autrement dit par son absence non seulement des personnes mais également de la nature du conflit. 

Dans ce processus, le médiateur doit uniquement intervenir en facilitant la communication afin que par l'effet de la catharsis les médiés d'eux-mêmes puissent rétablir une communication dont l'objet est la création d'une phase de négociation. 

Cette approche axée sur une lecture institutionnelle des principes d'impartialité et de neutralité, est d'avantage une approche juridique car l'objet du processus vise une résolution jurdique de la situation conflictuelle déterminée légalement. 

Le processus de la facilitation dans le modèle de Thomas Fiutak est très intéressant sur le plan de la pratique, d'une part, car ce modèle au niveau national est le plus enseigné mais surtout parce qu'il permet, dans une approche global de ce modèle, de travailer en équipe. Or, avec le développement de la médiation institutionnelle et des modes amiables de résolution, les médiateurs de demain, professionnels ou non devront savoir travailler en équipe s'ils veulent obtenir des résultats satisfaisants sur le plan statistique. Cependant, à l'instar de la médiation, travailler en équipe ne s'improvise pas c'est pourquoi notre association a élaboré des procédures collaboratives axées sur la coopération. 

Afin d'optimiser le cycle de médiation notre association a non seulment synthétisé le modèle de Thomas Fiutak mais surtout elle en a retiré la quintessence pratique, pour une information, une sensibilisation ou une formation n'hésitez pas à prendre contact en cliquant sur le lien. 

La médiation évaluative

Contrairement à la médiation facilitative, la médiation évaluative suppose du médiateur intervenant non seulement qu'il connaisse le domaine d'intervention sur lequel il intervient mais surtout qu'il en maitrise même la nature, le régime et la portée juridique. Ces connaissances ne sont évidemment pas impératives mais elle découle du principe même de conseil émanant du processus de résolution. La médiation évaluative s'oppose techniquement à la médiation facilitative par la forme et le fond.

Le modèle de Roger Fisher

Le modèle de Roger Fisher et consorts, est une approche exclusivement fondée sur la négociation, le titre principal de son ouvrage ne laisse planer aucun doute. 

Cependant, le modèle de l'Ecole de Harvard, est un modèle qui a été assimilé singulièrement à la médiation et dont on retrouve les applications principales notamment en procédure participative et en droit collaboratif, lesquelles processus juridiques et judiciaires sont présentés sous la forme de médiation. Une nouvelle fois, le terme ici de médiation a été considéré exclusivement étymologiquemet et non scientifiquement, car le critère unique retenu ici pour assimiler les processus de résolution susvisés à la médiation repose sur un critère purement littéral, à savoir, la qualité de tiers interposant de l'intervenant. 

Aussi, étant donné l'assimilation générale du processus de Roger Fisher à la médiation au niveau national, nous l'avons associé dès lors, arbitrairement et pour des raisons pratiques, d'une part, à la médiation juridique et d'autre part, et plus précisément à la médiation évaluative. 

Ce modèle de résolution avec le modèle de Thomas Fiutak, cher aux avocats est un modèle fondamental notamment dans les relations interentreprises, mais il ne saurait, que ce soit dans le cadre de la procédure participative ou du droit collaboratif, être appliqué sans l'intervention d'un médiateur aviseur formé aux techniques de la médiation transformative et cognitive car dans certaines situations conflictuelles l'application d'un modèle dont le processus est exclusivement basé sur la négociation aboutira nécessairement à la création d'un échec.  

Le modèle de la médiation évaluative doit impérativement être maitrisé avec le modèle de la médiation facilitative par les médiateurs juriste de formation ou les avocats notamment mais également par tous les médiateurs professionnels qui demain souhaitent devenir de véritables experts dans leur domaine d'intervention. Pour plus d'information cliquez sur le lien.  

01 72 34 72 07

Contactez-nous !

Actualités

Allo médiation Evènements

Allomédiation organise des événements afin de rendre accessible au grand public la médiation...

La jurisprudence

La jurisprudence cette source indicible du droit est plutôt une source dicible du non droit.

Infos médiation

Cette rubrique concerne les informations relatives à la médiation qu'elle soit d'origine cognitive ou juridique.

Devenir membre